app logoapp name
app logoapp name
Mariage ou divorce forcé
Mickael Sall
Article illustration

Allah L’éternel a crée l’homme et lui a conféré des droits fondamentaux et inaliénables parmi lesquels : la liberté de croire ou non. L’exercice de la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne comporte pas de nuisance vis-à-vis de l’autre et qui assurent aux autres la jouissance de ces mêmes droits. Que cela soit dans la liberté de culte : « nulle contrainte dans la religion » s.2 v256 ou autre. En ce qui concerne la décision de s’unir ou de se désunir l’islam est clair : le divorce de celui qui en a été contraint est nul . Bukhari rapporte que notre maître le Prophète, paix et salut sur lui, annula le mariage d’une femme médinoise s’appelant Al-Khansâ’ Bint Khidhâm car son père l’avait mariée contre son gré et à notre maître de lui dire: « Ton mariage est nul. Épouse qui tu veux. » et par la suite l’intéressée déclara : « J’ai voulu que les gens sachent qu’il n’appartient point aux parents de forcer leurs filles à se marier avec quiconque ». Il faut rappeler qu’il n’est pas licite de jouer avec les sentiments des autres même si ce sont les parents qui le font car même si ils ont une place sacrée dans la vie de leurs enfants l’islam ne permet pas d’unir ou de défaire une union sous la contrainte. Si telle est la volonté des parents, alors leur désobéir est une obéissance à Dieu : « Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas ; mais accompagne-les ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. » S.31 V15 et la règle prophétique est ainsi claire : « Point d’obéissance pour une créature à tel point de désobéir au Créateur » (Tirmidhi).

Inscrivez-vous à notre newsletter 💌
Ne loupez plus un seul de nos articles, inscrivez-vous à notre newsletter !

Suggestions

Mariage chez les Musulmans

Limites des fiançailles

Se fiancer ne signifie en rien se marier. Ainsi, il faudra pour l’homme et la femme respecter les limites établies par Allah L’exalté, qu’il ne faut en aucun cas transgresser. Ils devront faire preuve de pudeur et de retenue jusqu’à ce que le mariage les unissent même si, les fiançailles offrent un caractère de rapprochement plus notable que lorsque l’on n’est pas fiancé.

Mohamed Dahab

il y a 2 mois

Mariage chez les Musulmans

Que veut dire le mariage est la moitié de la foi ?

Cette expression nous vient de la parole de notre bien-aimé le prophète, paix et salut sur lui, qui dit dans un hadith : « Lorsque le serviteur se marie, alors il a complété la moitié de la foi; qu'il craigne donc Allah dans la moitié restante » (Bayhaqi). Pour le comprendre, il faut retourner vers le Noble Coran, qui dans plusieurs versets, a démontré que le but de l’homme sur Terre repose sur deux choses : peupler la Terre et adorer son Créateur. Et lorsque le musulman s’adonne à l’adoration de son seigneur, il accomplit en effet une partie des exigences de sa foi : « O vous les hommes, adorez votre seigneur, celui qui vous a crée ainsi que ceux d’avant vous afin de vous prémunir. » s.2 v21. Et pour concrétiser l’autre partie, c'est-à-dire peupler la Terre et garantir la pérennité de l’espèce : « C’est Lui qui vous a crée de terre et vous a sommé de la peupler. » s.11 v61, le mariage reste le seul modèle matrimonial admis par l’islam d’où son importance.

Mohamed Dahab

il y a 2 mois

Mariage chez les Musulmans

Se marier avec une femme sans foulard

Parmi les conditions qu’imposent notre foi en vue de s’unir avec son futur époux ou épouse, le port du voile n’en fait pas parti.

Mais ceci relève plutôt d’une pratique pudique aussi importante que dans ses actes et paroles. Face à la bonne moralité le foulard ne fait pas le poids. Cette réponse ne remet en aucun cas en cause le fait que le port du voile soit pour la femme musulmane une prescription divine.

Mohamed Dahab

il y a 2 mois